Programme de désenvasement du Ruisseau des Ouvres


Après avoir réalisé un état des lieux des cours d'eau sur le territoire de la Communauté de Communes de Cœur Côte Fleurie (secteur de Deauville), il s'est avéré que la priorité sur ce secteur était le Ruisseau des Ouvres dans la traversée des villes de Tourgéville et Deauville.

Le Ruisseau des Ouvres à Tourgéville et Deauville

Le Ruisseau des Ouvres à Tourgéville
 
Le Ruisseau des Ouvres à Deauville
 

Etant donné le cadre très particulier des travaux, curage et désenvasement, la Maîtrise d'Ouvrage était portée par la Communauté de Communes tandis que le Syndicat intervenait en tant qu'Assistant à Maître d'Ouvrage, notamment pour limiter les conséquences des travaux sur le milieu naturel.

Une pêche électrique a donc été réalisée par la Fédération de pêche du Calvados et environ 120 kg de poissons ont été capturés et déplacés dans un plan d'eau, essentiellement des Carassins, Gardons, Rotengles et Perches.

Pêche électrique Ouvres
 

Les travaux de désenvasement ont été réalisés en avril-mai-juin 2011 et comprenaient le curage et l'hydrocurage du Ruisseau. Ainsi, environ 1500 m3 de vases ont été retirés, sachant que la hauteur de vases dans le ruisseau était d'environ 40 à 50 cm avec un maximum de 80 cm.

Curage mécanique et Hydrocurage pour les tronçons souterrains

Curage mécanique Hydrocurage des tronçons souterrains
 

Bassin de stockage provisoire des sédiments curés. Le ressuyage des vases est indispensable afin de pouvoir les déplacer.

Site de stockage provisoire des sédiments curés
 

Les fortes précipitations de décembre 2011 ont démontré le bénéfice de l'opération avec un meilleur écoulement du ruisseau et l'absence de débordements.

Au final, les travaux de curage ont été autorisés par l'Administration en 2005, en raison du contexte (problèmes d'inondations) et de la mauvaise qualité générale du ruisseau.

Après travaux, les rejets pluviaux, clapets anti-retour et passages busés sont dénoyés. la hauteur de vase et d'eau saturait aux 3/4 ces ouvrages, désormais opérationnels.

Après travaux, les rejets pluviaux et passages busés sont dénoyés, la hauteur de vase saturait aux 3/4 d'eau et de sédiments ces ouvrages Même constat sur un clapet anti-retour, désormais opérationnel
 

Ces travaux restent donc exceptionnels et ne seront pas reconduits sur d'autres cours d'eau du Bassin Versant de la Touques. Répétons le, les opérations de curage sont désastreuses pour le milieu naturel qui ne s'en remet jamais, sans compter l'accélération des vitesses d'écoulement, dramatique en terme d'inondation.

 

propulsé par e-majine